« Aucun athlète digne de ce nom ne peut être insensible à cette épreuve extrême qui rend hommage aux sportifs tombés durant la Grande Guerre.

L’effort, le bonheur de la souffrance sportive au service de la mémoire.

Ce Raid la Voie Sacrée Verdun-Paris a plus que du sens. Bien naturellement, je souscris, je soutiens, j’en suis, avec bonheur, l’ambassadeur ».


Roger Zabel,

ambassadeur
du Raid de la Voie Sacrée Verdun-Paris

« En cette année de commémoration du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, la Fédération des clubs de la défense (FCD) a souhaité célébrer cet évènement planétaire en organisant une épreuve sportive où les mêmes valeurs de courage, d’abnégation et de dépassement de soi seraient mises à l’honneur.

Ce raid, long de 250 kilomètres, empruntant pour partie la célèbre Voie Sacrée, est non seulement une façon de faire encore mieux connaître et rayonner notre fédération, ses ligues et ses clubs, mais avant tout de faire synergie des valeurs du sport et du devoir de mémoire pour fraternellement célébrer ce centenaire, qui suscite une grande mobilisation.

Ainsi, je me réjouis que notre comité d’organisation constitue une très belle équipe, de dirigeants, d’encadrants, comme de bénévoles ou de prestataires, tous plus motivés. Je tiens également à remercier très chaleureusement tous les partenaires et associations qui nous ont rejoints pour porter ce projet exaltant.

Je suis convaincu que cette épreuve sportive exceptionnelle saura rendre l’hommage solennel que nous devons tous à nos grands anciens qui n’ont pas hésité à faire don de leur vie pour préserver nos idéaux.

Quand le sport sert le devoir de mémoire, c’est de Verdun à Paris, les 20 et 21 octobre prochains« .


Commissaire en chef Yves Glaz,

président de la Fédération
des clubs de la défense

« Ayant déjà organisé de nombreux raids pour des marques comme les Rando-Raid SFR, je suis particulièrement fier d’être le Directeur de Course du Raid de la Voie Sacrée.

Tout d’abord pour son caractère inédit. Cette course enchaine 3 sports jamais encore proposés, avec 250 kilomètres de parcours, 2 jours de course avec un bivouac.

Puis par sa formule par équipe qui ajoute de la solidarité à la performance et enfin par sa dimension historique qui donne un sens au dépassement des coureurs.

En tant que sportif, je rêverais d’y participer, mon rôle ici va consister avec mes équipes d’experts à la préparer avec soin pour assurer à tous les raiders le maximum de plaisir dans l’effort en toute sécurité ».


David Mignot,

directeur de Course
du Raid de la Voie Sacrée Verdun-Paris